Elias YMER (SWE) vainqueur de l'édition 2018 des ITV18

On a assisté à un beau remake de la finale de l’édition 2017 sur le court central du Vendéspace entre Yannick MADEN et Elias YMER, qui a tourné comme l’an dernier à l’avantage du 2nd. En battant l’Allemand 6/3 - 7/6 devant près de 3.000 spectateurs, le Suédois devient le 1er joueur de l’histoire à s’imposer deux années de suite sur un ATP Challenger face au même adversaire. En double, les Belges GILLE et VLIEGEN ont décroché le titre face à la paire HALYS/ARNEODO.

En se qualifiant pour la finale de la 6e édition des Internationaux de Tennis de Vendée, Yannick MADEN (126e) avait l’occasion de prendre sa revanche sur Elias YMER (130e). Mené 3-1 au 2e set, l’Allemand de 26 ans a élevé son niveau de jeu et réussi à emmener son adversaire jusqu’au tie-break, sur lequel il a mené 5-2 avant de s’incliner 7-5. « Je suis triste, même si le bilan de la semaine est très positif. J’ai gagné 4 matchs. J’ai perdu la finale, mais j’ai gagné 60 points ATP. C’est vraiment très bien ».
 
Le doublé en Vendée pour YMER

Solide tout le match, Elias YMER, qui s’approche du TOP 100 mondial avec sa victoire, a confirmé son statut d’espoir du tennis mondial en s’imposant pour la 2e fois sur le central du Vendéspace. « Je suis très heureux. C’est la 1ère fois de ma carrière que je défends un titre. Ça représente beaucoup pour moi, parce que je ne l’avais jamais fait avant », commente de son côté le vainqueur du tournoi. « J’ai toujours eu un très bon feeling à Mouilleron-le-Captif. Tout le monde me traite de manière incroyable. Le Vendéspace est très sympa, les kinésithérapeutes m’ont fait des massages très efficaces tous les jours et la nourriture est parfaite. J’aime vraiment venir ici. Je ne me plains de rien. C’est vraiment un super tournoi », complète-t-il.
 
Un bilan positif à tous les niveaux

Sur le plan sportif, le bilan est plus que positif. « Le Département de la Vendée est heureux d’avoir été une nouvelle fois le partenaire privilégié des Internationaux de Tennis de Vendée, aux côtés d’un Comité d’Organisation présidé par Patrick MIOT qui a fait ses preuves depuis longtemps », se félicite Marcel GAUDUCHEAU, 1er Vice-Président du Département de la Vendée. « Nous avions 4 belles têtes d’affiches avec la présence de Benoît PAIRE (53e), Corentin MOUTET (158e), Ugo HUMBERT (98e) et Felix AUGER-ALLIASIME (108e). Nous en avons perdu 3 rapidement, mais ce sont les aléas du sport. Nous sommes toutefois satisfaits d’avoir eu de belles finales en double et en simple, avec un remake de la finale de l’an dernier entre Elias YMER et Yannick MADEN ». Avec la qualification en demi-finale du lucky loser Elliot BENCHETRIT, le 2e meilleur Challenger de l’année en termes de plateau, dont l’organisation a été unanimement saluée par les joueurs et par l’ATP, a confirmé son statut de tremplin pour la jeune génération.
 
Un véritable succès populaire

Avec une fréquentation comparable à celle de l’an dernier (20.000 spectateurs), les Internationaux de Tennis de Vendée, qui ont proposé aux visiteurs des animations attrayantes sur le Village grand public, dont un espace propice aux rencontres avec les joueurs, ont rencontré un véritable succès populaire. On notera le record battu par l’opération Kids Day, avec la venue mercredi de plus de 1.500 enfants issus des clubs de la Ligue des Pays de la Loire, et les rencontres entre les scolaires vendéens et les joueurs. En tout, 4.500 enfants ont été accueillis sur la semaine. « L’action menée auprès des jeunes a créé une belle émulation, qui s’inscrit dans la volonté du Conseil Départemental de la Vendée, 1er partenaire du sport en Vendée, de sensibiliser nos jeunes. Assurer la relève fait partie de notre mission », ajoute Marcel GAUDUCHEAU.
 
Le Blind Tennis et le Vendée Fan Club, qui ont débarqué cette année aux Internationaux de Tennis de Vendée, ont également rencontré un vif succès auprès du public.
 
De belles perspectives d’avenir

La réforme des ATP Challenger, qui en entrera en vigueur en 2019, devrait permettre au Comité d’Organisation de l’Open de Vendée (COOV) de donner une nouvelle dimension au tournoi dès la prochaine édition. Si le nouveau format des tournois entraînera des contraintes financières et techniques avec l’obligation d’avoir un 4e court, il devrait permettre d’attirer un plateau sportif encore plus qualificatif et de développer encore plus le tournoi. « Cette réforme de l’ATP a pour but de densifier le niveau des tournois du circuit professionnel et de ne plus avoir une séparation aussi nette entre les ATP 250 et les ATP Challenger. Le tournoi aura lieu sur 7 jours au lieu de 9, avec deux matchs de qualifications le lundi et un tableau final de 48 joueurs au lieu de 32. Cela laisse augurer une très belle édition 2019 », conclue Matthieu BLESTEAU, le directeur du tournoi.
 

Accès directs